Mes dernières lectures #9 / Spécial BD

Mes-dernières-lectures-spécial-BD

En ce début de semaine, on se retrouve autour de mes dernières lectures.
Cette fois, il s’agit d’une édition spéciale BD
Je vous en avais déjà plus ou moins parlé mais je consomme énormément de BD et en particulier les BD indépendantes.
Etant inscrite à la bibliothèque, je peux les dévorer une par une et à grande vitesse.
Ce que je préfère ? Les lire parallèlement à la lecture d’un roman ou d’un livre plus classique.
Bref, voyant ma liste de lecture spéciale BD augmenter, je me suis dit qu’il fallait que je vous en parle.

Qui ne dit mot de Grégory Panacione et Stéphane De Groodt ♦

Qui-ne-dit-mot-extrait

Résumé : John est très en retard pour son rendez-vous. Changement d’heure, voisins pénibles, embouteillages, taxi lourdingue… le monde entier semble s’être ligué contre lui et la journée se révèle difficile, « trop » pleine de surprises, pour ne pas dire étrange… Tous ces obstacles sont-ils vraiment le fruit du hasard ? Découvrez un récit riche en rebondissements à l’humour absurde unique et maîtrisé !

Mon avis  : Voici une bd qui ne reposera pas forcément les esprits. Pas étonnant me direz-vous puisque  De Groodt est dans les parages. Le rythme y est soutenu, les aventures s’enchaînent à grande vitesse sans nous laisser véritablement le temps de souffler.
Personnellement, j’ai pris le parti de me jeter à corps perdu dans l’histoire et de la dévorer. On y retrouve de l’absurde, de l’humour, de la farce, du rebondissements et une fin nette et précise.
C’est une BD que j’ai eu plaisir à lire une fois mais sur laquelle je ne reviendrai malheureusement pas.

Ma note : 4/5

Un Océan d’amour de Grégory Panaccione et Wilfrid Lupano ♦

Un-océan-d'amour-extrait

Résumé : Chaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Mais ce jour-là, cest lui qui est pêché par un effrayant bateau-usine. Pendant ce temps, Madame attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. Cest le début dun périlleux chassé-croisé, sur un océan dans tous ses états. Une histoire muette avec moult mouettes.

Mon avis : Voici une BD assez particulière puisqu’il n’y a aucune bulle. Le texte est à retrouver dans les images, les expressions, les couleurs, les gestes des protagonistes. Pourtant cela n’est pas déplaisant, bien au contraire et on a tendance à se pencher d’avantage sur chaque vignette afin d’en percevoir toutes les nuances.
Cette BD est encore un petit bijou. De la poésie visuelle. Un voyage autour du globe rempli d’amour, de peur et de joie.
A déposer entre toutes les mains et tous les âges.

Ma note : 5/5

♦ Elle s’appelait Tomoji de Jirô Taniguchi ♦

Elle-s'appelait-Tomoji-Extrait

Résumé : Taniguchi met ici en scène la rencontre entre deux adolescents dans le Japon de l’entre-deux guerres (1925-1932). Tomoji vit dans la campagne japonaise au nord du mont Fuji tandis que Fumiaki fait ses premiers pas de photographe à Tokyo.
L’auteur nous fait découvrir avec sa sensibilité habituelle ce qui va unir ces personnages. Une histoire inspirée de personnages réels qui fonderont par la suite une branche dérivée du bouddisme.

Mon avis : Depuis des années, je suis fascinée par la culture du Japon. Notamment celle du 19ème et 20ème siècle. Je ressens au travers de cette culture de la beauté, de la rigueur entremêlée à de la délicatesse et une touche de poésie. Bien entendu, cela est très subjectif, d’autant plus que ma connaissance de cette culture se limite à un grand nombre de films, de livres et de reportages regardés. Il n’en reste pas moins que ce qui se dégage de cette BD représente tous ce que je ressens.
On parle ici de vie, sans retouche, sans filtre, la vie tout simplement d’une jeune fille née au Japon au 20ème siècle.
Ce livre est vraiment d’une grande beauté.

Ma note : 5/5

 Et vous, quelles sont les dernières BD que vous avez lues ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *