S’hydrater en mode SLOW

m6rT4MYFQ7CT8j9m2AEC_JakeGivens - Sunset in the Park

Cela fait maintenant quelque temps déjà que je suis passé à la SLOW cosmétique.
La SLOW cosmétique c’est quoi ?
Ce terme a été crée par Julien Kaibeck, un passionné de cosmétique qui enseigne l’aromathérapie et milite pour un comportement plus responsable.
C’est avant tout une méthode qui permet de comprendre sa peau et par voie de conséquence lui donner les produits adaptés.
Auparavant, j’achetais les dernières crèmes hydratantes vues à la télé, car comme tout le monde le sait, ce que disent les marques sur les bienfaits de leurs produits est forcément la vérité, et oui !
J’empilais des couches et des couches de crème sur mon visage dont, bien entendu, j’ignorais la composition (en même temps, si tu n’as pas fait BAC +10 tu ne peux pas comprendre la liste des ingrédients) en pensant très naïvement que ça allait faire du bien à ma peau.

Comment je suis passée à des tonnes de crème sur mon visage à la SLOW cosmétique, honnêtement je ne saurais l’expliquer moi-même.
Plus je grandis, plus j’essaie d’avoir un regard éclairé sur le monde qui nous entoure. Tout du moins j’essaie de le comprendre et surtout de le respecter.

J’ai donc changé ma routine de soin hydratante et aujourd’hui je ne mets que de l’huile végétale.
Alors je suis consciente que lorsque l’on ne connaît pas les bienfaits de l’huile végétale, cela peut paraître un peu étrange de se tartiner d’huile de bon matin.
Les premières réactions sont souvent :
« Mais tu vas avoir la peau grasse ! »
« Tu vas avoir pleins de boutons ! »

Processed with VSCOcam with f2 preset
Pour arriver à assimiler cette idée, il faut tout d’abord comprendre le fonctionnement de la peau.
Il faut savoir que l’hydratation de la peau correspond à sa teneur en eau dans les différentes couches.
Il faut également retenir qu’il est IMPOSSIBLE de faire pénétrer de l’eau dans sa peau.
Quand les marques nous disent qu’une crème est riche en eau et qu’elle va donc hydrater de manière significative la peau, c’est un beau discours marketing et rien d’autre.

Il faut ensuite comprendre qu’il existe deux catégories de cosmétiques hydratants :
–> Ceux qui limitent la perte naturelle en eau en déposant un film protecteur.
–> Ceux qui améliorent la qualité interne de la peau (ciment intercellulaire) en y apportant des lipides (de la matière grasse). Le taux d’hydratation de la peau dépend alors de ce ciment.
De ce fait, on comprend que les huiles végétales sont capables de pénétrer les couches de la peau pour se faufiler dans le ciment intercellulaire et renforcer son action.
Pour mieux comprendre cette action, je vous invite à regarder la vidéo de Julien Kaibeck à ce sujet.

L’huile végétale est devenue mon produit cosmétique de base et répond à l’ensemble des problèmes qu’une peau peut rencontrer. Je parle bien entendu des problèmes communs, du type acné ou sécheresse et en aucun cas des maladies graves qui nécessitent un traitement adapté.
De plus, j’aime sa texture qui permet de masser son visage au quotidien et ses différentes odeurs très naturelles. Si par contre, vous avez du mal à passer à l’huile végétale mais souhaitez améliorer votre routine soin, vous pouvez bien entendu continuer d’utiliser des crèmes. Il convient de s’assurer qu’elles soient riches en acide gras essentiels et/ou complexes et non en eau.

Pour finir, j’ajouterai que le premier geste à avoir pour bien hydrater sa peau est avant tout de boire beaucoup d’eau. il est inutile de mettre des huiles végétales de qualité supérieure si vous ne buvez qu’un verre d’eau par jour.

Sur ces bons conseils, je vous souhaite une très bonne journée mes petits Cactus !

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *